L’inclusion des LGBT : un enjeu pour les entreprises

Chaque jour des salariés LGTB+ sont victimes de discriminations dans le monde du travail. Il appartient aux entreprises d’organiser la lutte  contre celles-ci et de favoriser l’inclusion de tous les salariés quelque soit leur orientation sexuelle.

L’entreprise n’est pas imperméable aux discriminations contre les LGBT+

Le malaise persiste parmi les salariés LGBT+ en entreprise. En 2021, beaucoup d’entre elles ressentent encore le besoin de dissimuler leur orientation sexuelle au bureau. En effet, seule une minorité de LGBT+ est transparente sur son orientation sexuelle vis-à-vis de leurs collègues et entre 1 et 2 millions la cacheraient en entreprise.

Les différents sondages et enquêtes montrent que beaucoup de personnes LGBT+ perçoivent la révélation de leur orientation sexuelle comme un risque pour leur avenir professionnel.

0 %
Un ressenti qui semble confirmé par les statistiques nationales puisqu’on constate une différence de salaire de 6 à 7% pour les hommes homosexuels.

L’inclusion des salariés LGBT+ passe par l’atmosphère de leur milieu de travail. En effet, souvent incitées à cacher une partie de leur vie privée, celles-ci se sentent souvent isolées au sein de l’entreprise. Une ambiance LGBTphobe peut très vite prendre de l’ampleur, notamment à travers l’accumulation de remarques et de moqueries.

Cela peut aller jusqu’aux agressions physiques : un quart des salariés LGBT+ déclarent avoir déjà été agressés en entreprise !

Un accès à l’emploi inégal pour les personnes LGBT+

L’inégalité entre personnes LGBT+ et non-LGBT+ commence en réalité dès le recrutement. Les premières ont plus de difficulté à trouver un emploi que les secondes.

Taux de chômage des personnes transsexuelles aux Etats-Unis est deux fois plus élevé que les autres

Ces inégalités existent aussi en France où les homosexuels ont deux fois plus de risque d’être au chômage que les hétérosexuels, en particulier les jeunes.

L’inclusion des LGBT+, un atout pour l’entreprise

On remarque alors un engouement de certaines entreprises pour l’inclusion des LGBT+, mais celui-ci est souvent qualifié de « pinkwashing » : un outil marketing pour les entreprises promouvant l’égalité, sans mettre en place de véritables politiques anti-discrimination au sein de leur organisation. 

On dénote alors une différence de perception face aux enjeux d’inclusion dans l’entreprise. Si 73% des hétérosexuels pensent que leur entreprise en fait assez pour promouvoir la diversité, seuls 37% des personnes LGBT+ sont d’accord.

En France, de grandes entreprises s’engagent !

De nombreuses solutions existent pour lutter contre les discriminations envers les personnes LGBT+.

L’entreprise peut accompagner ses salariés

Notre analyse des politiques sociales des entreprises françaises nous a permis de voir que plusieurs d’entre elles s’engagent et mettent en place des mesures concrètes pour une meilleure inclusion des LGBT+.

La création d’un réseau au sein de l’entreprise est une mesure donnant une meilleure visibilité aux collaborateurs LGBT+, et permettant de nouer des partenariats avec des associations luttant contre leur discrimination. C’est ce qu’a fait Sodexo, avec le réseau international Pride, ou Natixis avec ALL EQuals.

La sensibilisation de tous les collaborateurs est aussi un enjeu important. Atos, à travers Atos Pride a mis en place un programme LGBT+ avec notamment des semaines de sensibilisation et des webinaires. TF1 a quant à elle mis en place des chartes et des baromètres pour leur intégration.

Enfin, la collaboration avec des associations permet de mettre en place des mesures concrètes et de soutenir des initiatives locales. C’est le cas de Air France, qui travaille avec Personn’Ailes, ou encore de Thalès, en signant la charte LGBT de l’association L’Autre Cercle.

  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Poster un commentaire