Entreprises cotées : les meilleures pratiques en faveur de la parité

0 %

Des sociétés du SBF 120 publiaient leurs résultats à l’index d’égalité professionnelle en 2020, pour un index moyen de 87,5/100 (64 étant la note la plus faible), contre 85/100 en moyenne pour toutes les sociétés françaises soumises à publication.

Au-delà de l’obligation de publication de l’index, HUMPACT s’est intéressé aux politiques d’égalité des sociétés cotées de son univers (280 entreprises), afin d’identifier les pratiques les plus inspirantes. Zoom sur ces actions.

Rattrapage salarial

A l’occasion du Grand Prix Humpact Emploi France 2021, le groupe TF1 a remporté la 1ère place du palmarès, grâce à sa quasi-équité salariale. La méthodologie Willis Towers Watson mise en place permet d’évaluer pour un même grade les écarts de rémunération et d’orienter plus finement les recommandations de réévaluation de salaires. Des enveloppes de rémunération dédiées à rééquilibrer les écarts ont permis à TF1 d’atteindre la quasi-équité et ne sont plus nécessaires depuis 2019.

Parité dans les postes à responsabilité

On constate encore aujourd’hui des écarts importants entre la proportion de femmes dans les effectifs, et dans les postes de management ou de direction :

Source : Humpact

Nominé dans la catégorie parité du Grand Prix avec un index d’égalité professionnelle de 100/100 en 2020 (FDJ SA) et plus de 50% de femmes au conseil d’administration, une femme présidente du Comité du conseil et 40% de femmes dans le Comex, le groupe FDJ se situe à la 4ème place du palmarès de la féminisation des instances dirigeantes des entreprises du SBF 120.

+ 0 %
Taux de croissance de la part de femmes au Comité Management entre 2015 et 2020

Par ailleurs, la représentativité des femmes au Comité Management du groupe TF1 est passée de 28 % en 2015 à 45,5 % en 2020 (sur 150 managers), soit une progression de 62,5% .

Féminisation des métiers

Également nominé dans la catégorie parité du Grand Prix, SUEZ fait la promotion de la reconversion et du développement professionnel dans les métiers dont le genre est sous représenté. Le groupe travaille aussi à l’amélioration des conditions de travail pour faciliter la féminisation des postes opérationnels (équipements de protection individuelle féminins, installation de vestiaires…).

D’ailleurs, pour améliorer la visibilité des femmes dans les médias, le programme Expertes à la une de TF1 accompagne pendant 9 mois des femmes expertes avec des séances de médiatraining afin de leur permettre d’accéder aux plateaux télévisés.

Soutien à la parentalité

Enfin, FDJ soutient le réseau de promotion de la mixité « All’In », qui a pour but de contribuer à développer le leadership et la place des femmes au sein du Groupe et a édité un “guide de la parentalité” qui recense les droits et avantages des salariés en matière de parentalité. Un dispositif d’écoute externe de psychologues et d’assistantes sociales, FDJGroupForMe est mis à disposition du collaborateur, de ses enfants et de son conjoint.

Axes de parité sur lesquels s'engagent le plus les sociétés du SBF 120

Humpact relève dans les documents d’enregistrement universels les politiques sociales sur la parité femmes-hommes des sociétés. 

Objectifs chiffrés et résultats évalués de la part de femmes en entreprise
76%
Ajustement des écarts de salaires
68%
Sensibilisation en faveur de la parité
62%
Ateliers/réseaux/clubs internes à destination des femmes de l'entreprise
54%
Politique de recrutement
53%
Dispositif de soutien à la parentalité
43%
Prévention contre le sexisme et le harcèlement
41%
Collaboration avec des associations/fondations/programmes
32%
Dispositif d'alerte des cas de sexisme/harcèlement au travail
17%
Référent égalité/mixité au sein de l'entreprise
12%
Dispositif d'écoute anonyme et bienveillant
9%

Article rédigé par Beloya PEIFFER, Analyste ESG. 

  •  
  •  
  •  
  •